5 sept. 2017

Mon premier ami

https://luquilit.blogspot.com/2017/08/mon-premier-ami.html

Il y a quelques temps, je vous ai publié sur ma chaîne le "Harry Potter Tag". Grande fanatique du monde du petit sorcier, je ne pouvais pas y couper. Si vous êtes habitué à regarder ce tag, vous avez sans doute remarqué qu'il manquait une question à la fin... Aujourd'hui, je vais éclaircir ce mystère.
Il est vrai qu'au départ c'est un réel oubli de ma part.  Quand j'ai réalisé mon étourderie, j'ai d'abord pesté contre moi-même, et puis je me suis dit qu'au fond, ce n'était peut-être pas plus mal. Parce que, cette question, cette dernière question, elle me permettait de faire le tri sur ce que je ressens lorsque je pense à Harry et ses amis. "Pourquoi ne pas y consacrer un article ?" me suis-je demandé. De toute façon, je savais que j'allais le faire à un moment ou à un autre, parce que c'est un sujet très important pour moi.
Cette question, la numéro 17, la voici :

" A quel point Harry Potter a-t-il été important dans ta vie ?"



Voyons voir. 



Petite remise en situation : Juillet 2010. Je vais passer en CM1, mais il y a plus important : j'ai déménagé au tout début du mois. Évidemment, c'est une grande étape : j'ai quitté toutes mes amies, mon petit quotidien bien organisé, et je suis seule, totalement seule, pour un grand saut dans l'inconnu qui, je l'avoue, m'angoisse beaucoup. Les deux semaines annuelles dans les Alpes que je m'apprête à passer vont sans doute pouvoir m'éloigner un peu du stress de ce moment toujours compliqué, particulier, quand on est enfant. Cet été-ci est un peu différent des autres, car je me suis mise à lire, tout doucement, timidement, pendant l'année scolaire qui précède, à travers les phrases du grand Roald Dahl, dont les romans m'ont énormément plu. On ne peut pas encore dire que j'aime lire, mais je sens qu'il ne faudrait pas grand-chose pour que ce simple intérêt pour les mots devienne quelque-chose de plus conséquent. 
Et puis il y a ce souvenir qui est ressurgi, de ma petite enfance, et qui m'intrigue de plus en plus. 
"Je suis assise sur le lit de mon cousin, lui est accroupi au sol près de moi. Nous venons sans doute d'achever un énième jeu et un instant de silence se crée, celui de deux enfants qui, l'esprit bouillonnant, cherchent une suite à leurs histoires rocambolesques. Soudain, mon regard est attiré par un objet au sol, une couverture aux couleurs vives, réconfortantes, oranges et rouges. Intriguée, je demande à la tignasse blonde à ma droite en pointant le livre du doigt :
   - C'est quoi ?
   - C'est ce que je suis en train de lire, c'est trop bien ! me répond-t-il en regardant l'ouvrage, posé les pages contre le plancher, comme après une nuit de lecture fiévreuse où l'on pose, le livre parterre, épuisé. 
Puis son regard ce détourne et c'est déjà terminé. Il était déjà reparti pour une épopée imaginaire de plus et comme je suis la plus petite, je n'ose pas demander de précisions. Les journées, les années passent."
Mais le souvenir reste.
Pourquoi ces quelques images gravées dans ma mémoire m'obsédaient tant ? Je ne savais rien. Je pense que c'était simplement par curiosité, le manque de celle que je n'avais pas eu à l'époque, ce qui m'avait fait taire. Il n'importe, je voulais retrouver le livre. Hélas, je savais la chose difficile, ne possédant strictement aucun indice et étant sûre que mon cousin avait totalement oublié la scène. 
Et puis quelques jours plus tard, dans le supermarché de ma petite ville montagnarde, je tombe sur le tome 1 des aventures d'Harry Potter : Harry Potter à l'école des sorciers.
Ma mère me demande si je veux qu'on le prenne, ça tombait bien puisque depuis quelques temps je m'étais mis en tête de commencer la série, c'était l'occasion. 
Pendant un bref instant, une seconde tout au plus, une voix a surgit dans ma tête et m'a soufflé à l'oreille : "prends-le." Ça n'a pas duré plus longtemps mais ça m'a suffit à répondre oui, sans hésitation.
Aussi étonnant que cela puisse paraître, je n'ai pas adoré dès la première ligne. Mais je me suis acharnée, et j'ai lu 3 chapitres ( à l'époque, c'était énorme pour moi, même si je suis d'accord, c'est quand-même super rapide ) Et là, j'ai adoré. Mais adoré plus que tout ce que j'avais pu adoré jusque-là, toutes sortes de choses confondues. Je me souviens, au dos de mon exemplaire était écrit "Le premier tome des aventures du jeune héros vous ensorcelle aussitôt" et c'est exactement ce que j'ai ressenti ; je ne pouvais plus me détacher du livre, je ne parlais que de ça, et j'ai passé ma quinzaine dans les Alpes à lire, relire et re-relire le bouquin. 
De retour chez moi, je n'attendais qu'une chose : revoir mes cousins afin qu'ils me donnent les autres tomes que je savais en leur possession. Un déjeuner chez ma grand-mère et tout s'arrange : je cours vers la tignasse blonde qui maintenant me dépasse de 50 cm et je lui dis : 
   - J'ai lu Harry Potter, le premier tome. J'ai trop aimé !
 Il me regarde, souriant, et me tend un sac plastique plein à craquer.
   -Et voilà les autres !

J'ai passé le reste de mes vacances à lire, dévorer, enchaîner les tomes. Cela me semblait incroyable. Pour la première fois je rentrais dans un univers à part entière et j'en faisais le mien. Pour la première fois, après de longs jours à déballer les cartons, je me sentais chez moi quelque-part. Les pages m'abritaient alors de mes soucis enfantins quant à la rentrée qui s'annonçait et je me sentais protégée, à l'aise, évoluant dans un monde qui n'attendait que moi pour prendre vie. Parce que en écrivant la saga qui la rendue riche, J.K. Rowling a fait plus qu'inventer une histoire. Elle a inventé un monde parallèle au nôtre et c'est ça qui a rendu tant de personnes accros. La série est tellement riche, tellement foisonnante de détails en tout genre que vous pouvez vous l'approprier, devenir elle, aimer tel ou tel personnage secondaire mais tout de même fondamental, préférer tel ou tel sortilège et apprendre par cœur tous les noms des professeurs de Poudlard.
Vint le jour où je me saisis du tome 4 pour continuer l'aventure. Et là, stupéfaite, j'ai réalisé que cette couverture, je l'avais déjà vue. Ces tons chauds, rouges et oranges, c'étaient les mêmes qu'il y a quelques années, dans la chambre baignée du soleil de fin d'après-midi. A ce moment-là, j'ai compris la voix dans ma tête le jour de l'achat du tome 1. Et je me plaisais à dire, même si c'était faux, que ce n'était pas moi qui avait choisi de lire Harry Potter. C'était Harry Potter qui avait choisi d'être lu par moi.  
Encore plus heureuse, j'ai continué la lecture, et ce qui devait arriver arriva : j'ai terminé le tome sept. Je crois que je n'oublierais jamais ce moment. C'était le matin, je n'étais pas encore levée mais la lumière estivale pénétrait déjà dans ma chambre. J'étais couchée sur le ventre, la tête en dehors du lit, et penchée vers le sol, j'ai lu le dernier chapitre, puis l'épilogue. Je me souviens être restée hébétée, sonnée. Ça y est, l'aventure s'achevait. 
J'étais très triste bien sûr, mais pas comme on peut l'imaginer. Car la fin me semblait parfaite, arrivée à point nommé, la boucle était bouclée. Il était temps de dire au revoir à la série et de laisser les héros continuer sans moi. Parce que oui, pour moi ce n'était pas terminé. Cela me semblait tellement réel, tellement tangible, que les personnages allaient continuer de grandir sans moi. J'étais émue, un peu comme une mère, car je leur avais donné vie, grâce aux mots de J.K. Rowling, et maintenant je les regardais partir. J'ai serré le pavé contre mon cœur, j'ai fermé les yeux et j'ai murmuré : " merci, merci, merci." A qui ? Aucune idée. Pourquoi ? Pour tout. 
Avec le temps, mon rapport à la saga a un peu évolué. Je l'aime toujours pour les mêmes raisons qu'au début, mais d'autres se sont ajoutées à la liste. Maintenant, quand je me plonge dans la série, quand j'achète tel ou tel objet dérivé, je retrouve, le temps de quelques minutes, quelques heures, le sentiment merveilleux, unique, de cet été hors du temps, cette parenthèse incroyable, entre deux maisons, entre deux écoles, deux vies, un été qui a commencé horriblement et qui est devenu extraordinaire grâce à ces livres.
La question "Combien Harry Potter a-t-il été important dans ta vie ?" me semble dérisoire, parce que pour moi Harry Potter a changé ma vie, littéralement. Pas dans le sens ronflant de la phrase, mais simplement, imperceptiblement, en restant au fond de moi une valeur sûre sur laquelle je peux m'appuyer en toutes circonstances. Mon patronus en quelque sorte, mais surtout, surtout, ce qu'il a été dès le début : 

Le premier ami de ma nouvelle vie.

Billets doux :

  1. Je ne fais que le répéter mais tu écris superbement bien :) A la lecture, j'avais l'impression d'être avec toi, tu as un vrai talent pour "jouer" sur les émotions !
    Je connais Harry Potter depuis longtemps, tout le monde en parle depuis toujours ^^ Mais je n'ai commencé la saga que depuis cette année et il faut vraiment que je trouve le tome 4 ! Je pense que je n'aurai jamais la même vision et la même histoire avec ces livres que beaucoup de personnes parce que je les ai découvert tard mais je comprends rien qu'en ayant lu les trois premiers tomes ce qui plaît !
    Bisous

    RépondreSupprimer
  2. Et tu as beau le répéter ça me fait toujours autant plaisir :)
    C'est sûr que ce n'est jamais la même chose de le découvrir dans un contexte particulier, comme moi, ou juste de le lire pour le plaisir. Mais je pense que c'est une très bonne saga d'aventures même objectivement haha, et même si on le découvre sur le tard :)
    Bisous.

    RépondreSupprimer
  3. Ton texte est magnifique, tu écris vraiment bien ! <3
    J'adore moi aussi Harry Potter, je l'ai relu deux fois et à chaque fois j'étais emportée dans l'univers incroyable et fantastique de J.K Rowling et à chaque fois, j'étais horriblement triste de finir cette série et je n'avais qu'une envie recommencer à la lire !
    Bisous ma belle ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ! Pour ma part j'ai relu je ne sais pas combien de fois les tomes de la saga, c'est simple à chaque fois que je suis en panne lecture je reprends un tome au hasard et je commence à lire haha 😊
      Bisous.

      Supprimer