12 sept. 2017

Luminescence

https://luquilit.blogspot.com/2017/09/luminescence.html


Aujourd'hui est un jour spécial. Pour toi, et par conséquent pour moi, puisque nous sommes tellement proches que l'humeur de l'une influence forcément celle de l'autre.
Mon cadeau, pour ce jour spécial, le voici : nous écrire, nous raconter, mais surtout écrire la vérité, notre vérité, et c'est tout. Parce que notre histoire n'a pas besoin d'être sublimée pour être magnifique, elle l'est naturellement, sans artifice et sans chichis. Alors ici, pour vous, pour toi, pour moi, je vais n'écrire que la réalité, et tout sera plus beau encore. 

Je ne sais pas comment démarrer cet article, parce que comment démarre une histoire comme celle-là ? Sans introduction ni prologue, s'installant doucement, silencieusement, au hasard d'une conversation, d'une rencontre chanceuse.
C'est de cette manière en tout cas, simple et naturelle, que les choses ont démarré pour nous. Tes cheveux miels, assortis au doré de cette année merveilleuse qui fut celle de notre rencontre. Ton esprit droit et honnête, lumineux, s'insérant dans mon cœur un peu plus taciturne à l'époque, et surtout, réchauffant mon esprit en lambeaux, tremblant de crainte, après l'année horrible que je venais de passer. Grâce à toi, à vous, à ce que je pouvais à présent appeler des amies, des vraies, les plaies se sont presque refermées, ne se font sentir que lors des plus mauvais jours.
Tu n'as pas été la seule à recoudre mon intérieur déchiré, non. Mais les autres ont pansé les blessures, appliqué le baume. Toi, tu m'as redonné la joie de vivre que je possédais avant tout cela.
Je ne vous en ai jamais parlé ouvertement, je ne suis même pas sûre que tu sois au courant que cette période assez dure de mon enfance m'aie autant marquée. Je me devais de l'écrire aujourd'hui, de te dire merci, enfin; pour ce que tu as fait inconsciemment. Je n'oublie pas mes autres guérisseuses, je devrais dire magiciennes, mais aujourd'hui est ton jour, alors c'est de toi que nous allons parler. Baignée dans ta lumière comme une plante au soleil, j'ai repris confiance en les autres. Et j'ai voulu, moi aussi, t'offrir ce que j'avais de mieux, te dévoiler ce que mon âme avait de plus beau, et nous sommes devenues "meilleures amies".
Les années ont passé, les soucis, gros et petits, se sont succédés, les joies je n'en parle même pas, il y en a tellement. Attention, je ne veux pas faire croire que tout était au beau fixe, évidemment qu'il y a eu des hauts et des bas. Quelques disputes, de rares mots blessants, mais même dans ces situations, tu restais fidèle à toi-même, c'est à dire franche, et pas méchante pour un sou. Je ne peux pas en dire autant de moi.
Dans un même temps, il y a eu cette période personnelle si compliquée pour toi, je ne m'étendrais pas là-dessus, cela ne regarde personne. Je voulais simplement y poser quelques mots pour te dire mon admiration. Tu aurais pu devenir odieuse à cause de la peur qui devait te ronger, mais tu n'es pas comme ça. Tu es forte, toujours. Cela ne veut pas dire que tu ne t'effondres jamais, mais que tu te relèves à chaque fois, irradiant de volonté. C'est en partie ce qui te rend si belle même si dame nature a bien fait son boulot aussi, on ne va pas se mentir, et je t'admire grandement pour cela. J'espère vivement qu'en ces moments très durs, j'ai pu t'apporter une aide quelconque, au moins le cinquième de ce que tu as pu faire pour moi quelques temps auparavant. J'en doute fort, mais bon, on ne sait jamais.
En grandissant, les choses ont pris une autre tournure, en tout cas je ne les ressentais plus comme avant. Tu es devenue plus qu'une personne que j'aimais, plus qu'une amie, en fait. Je n'aime pas vraiment l'expression "meilleure amie", même si je l'utilise encore, tout simplement parce que je pense que chaque amitié est différente est qu'il est donc difficile d'établir un "classement" entre elles, mais il est vraie qu'à l'heure actuelle, et pour longtemps je pense, tu es une des personnes de qui je suis le plus proche. Le mot "fusionnel" n'est pas adapté, car nous avons nos personnalités, nos choix bien distincts, mais il est vrai que lorsque nous sommes ensemble, j'ai l'impression que nous ne faisons qu'une. Cette impression vient en réalité du fait que c'est lorsque je retrouve tes cheveux solaires, tes yeux brillants et ton rire clair, que je me sens entière. Je suis totalement, complètement naturelle, avec mes qualités et mes défauts. Au contact de ton énergie, de ta lumière, je me sens en harmonie avec le monde, avec moi-même, enfin. Pas besoin de jouer le moindre petit rôle, de paraître drôle, intelligente ou sympa, parce que c'est inutile, tu me connais, je te connais, je te fais parfaitement confiance, aveuglément, et je me livre toute entière à toi. Nous sommes deux morceaux de phrases qui, une fois réunies, forment une histoire, la plus belle histoire, universelle et pourtant propre à chacun, semblable à beaucoup mais unique. Tu n'es pas parfaite, tu as tes défauts, tout comme j'ai les miens, mais je n'ai pas besoin que tu le soit, puisque notre histoire l'est. Oui elle l'est, avec ses quelques ratés et ses moments à revivre à l'infini, pilier solide, imperturbable, immobile lorsque tout change, même nous, un fondement qui soutient l'édifice que je suis, silencieux mais toujours présent. 

l'Amitié, la vraie.


Billets doux :

  1. Alors toi aussi, tu as attendu 00:00 pour offrir ce cadeau à Maëlys ?!
    Les mots me manquent en te lisant... C'est juste MAGNIFIQUE ! 😍

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh oui, c'est ce qui s'appelle être dans les temps 😉 Merci beaucoup en tout cas, ça me fait plaisir de vous voir par ici 😊

      Supprimer
  2. Je n'ai pas les mots pour décrire l'émotion que m'a procuré cet article, je t'aime Lu!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai cherché pendant longtemps le meilleur moyen de te faire plaisir, et écrire me semblait une bonne solution... Ravie que ça t'ai plu :)
      Je t'aime aussi <3

      Supprimer