6 nov. 2016

Les feuilles mortes





"Oh, j'aimerais temps, que tu te souviennes, 
Des jours heureux où nous étions amis,
En ce temps-là, la vie était plus belle,
Et le soleil, plus brûlant qu'aujourd'hui...
Les feuilles mortes se ramassent à la pelle, 
Tu vois, je n'ai pas oublié...
Les feuilles mortes se ramassent à la pelle, 
Les souvenirs et les regrets aussi...
Et le vent du Nord les emporte,
Dans la nuit froide de l'oubli,
Tu vois, je n'ai pas oublié,
La chanson, que tu me chantais..."


C'est systématique, à chaque fois que je me promène en extérieur en automne et que je vois ces petits bouts de vie jaunis tomber des arbres, je pense à Yves Montand et à ses feuilles mortes à lui, qui ont été celles de tant d'autres aussi. Et je me dis, c'est fou comme l'automne peut inspirer les hommes, l'art, la musique. 
Des arbres qui se déshabillent, il y en a un peu partout dans la chanson française, ils y sont tous passés : Serge, Yves, Mireille, Edith, Juliette ou Charles, qui ont fredonné sur "Les feuilles mortes" grattées par le génial Jacques Prévert et mises en musique par Joseph Kosma. 
De toutes les feuilles qui tombent sur la variété française du XXème siècle, je crois que ce sont mes préférées. Pour la mélodie pleine de poésie, ou la poésie pleine de mélodie, suivant si vous souhaitez donner priorité à Jacques ou à Joseph, mais pas seulement. Il y a deux ans, en chorale, j'en ai égrené les premiers vers lors de l'audition de fin d'année. C'était la deuxième fois que je me retrouvais (presque) seule face aux public, armée uniquement du micro et de ma voix, mais la première que ce moment pénétrait mon cœur.
Je ne m'étalerais pas plus sur mon expérience de "chanteuse" (de mon point de vue que je ne suis pas), ce n'est pas le but de l'article et puis c'est quelque-chose de très personnel, dont je parle très rarement, à part à mes proches. Mais immortaliser cette tenue au milieu des arbres colorés, c'était l'immortaliser au milieu de cette musique, je ne pouvais pas ne pas l'évoquer ici.
Moi je vous laisse avec les photos, j'ai des feuilles mortes à fredonner...







Trench | Aigle ( en soldes cet été )
Pendentif | Boutique traditionnelle de Toledo ( fait main, argent )
Salopette | H&M ( ancienne collection )
Bottes fourrées motif constellation | UGG ( déjà vues ici )
T-shirt noir | Pull and Bear



Et vous, des chansons qui vous ont marquées, que vous adorez ?
Dites-moi en commentaires...


A bientôt, 





crédit photo : @luquilit

Billets doux :

Me laisser un gentil commentaire